Une fédération au service de ses membres

Zero waste & Good food

Ce projet est né de l’envie de certains animateurs de réduire l’impact environnemental de leurs camps d’été. Ils avaient déjà pris les devants et allaient voir des producteurs locaux, achetaient en vrac des denrées non-périssables, etc. Cependant, ils étaient confrontés à un certain manque d’outils pratiques et ce, malgré les outils pédagogiques déjà publiés par les Mouvements. Le Projet Zero Waste & Good Food est donc né d’un besoin de terrain et a rassemblé autour de la table Les Scouts, les Patros, les Guides, les Scouts et Guides Pluralistes et les Faucons Rouges afin de mutualiser les ressources, concrétiser une formation commune et outiller les jeunes accompagnant des camps cet été.

De quoi parle-t-on concrètement et avec qui ?

Le projet a pour but d’outiller les groupes qui souhaiteraient, pour leur camp, avoir une meilleure gestion globale de leurs déchets et réduire leur empreinte écologique. Apprendre à construire un menu avec des produits locaux et de saison, à acheter « durable », à fabriquer ses produits d’hygiène et à poser les bons gestes pour les trous à ordures constituent autant de thématiques qui seront abordées.

Une formation s’appuyant sur 5 axes !

La journée du 6 mai a vu se rencontrer onze animateurs ainsi que onze cuistots, représentant ensemble onze groupes issus d’un des cinq Mouvements de jeunesse présents en Fédération Wallonie-Bruxelles qui s’engagent, depuis longtemps, vers une responsabilité environnementale. La volonté était de ne pas seulement sensibiliser les animateurs qui construisent leur camps chaque année, mais aussi les cuisiniers, les intendants, etc. En bref, ceux qui prépareront les repas pendant le camp. Si la consommation alimentaire constitue une part non négligeable des thématiques abordées par les Mouvement de jeunesse, la formation Zero Waste & Good Food est allée bien plus loin. En effet, la formation s’est élaborée autour de 5 axes :

  • Les activités : les questions relatives au matériel utilisé pour les jeux mais aussi la consommation en eau et en énergie de ces activités qui sont proposées aux jeunes participants tout au long des camps d’été ont été abordées avec les animateurs.
  • Le matériel logistique : qui dit camps d’été, dit aussi une certaine organisation logistique. Les animateurs ont pu échanger et discuter de l’utilisation des perches, indispensables aux fameuses constructions woodcraft mais aussi à l’organisation générale du camp.
  • La gestion de l’intendance : les intendants ont pu découvrir, apprendre et partager leurs expériences en matière de consommation, de conservation des aliments, de cuisine et l’organisation de celle-ci.
  • Les produits d’hygiène : ont été abordées tant les questions relatives à l’hygiène corporelle que l’hygiène des objets, de l’intendance, des tentes, etc.
  • La sensibilisation des jeunes : le but est aussi de changer les mentalités de façon durable ! La formation a donc proposé un temps pour réfléchir et construire ensemble des méthodes efficaces en vue de sensibiliser les enfants à ces problématiques. Les Mouvements de jeunesse restent avant toute chose un formidable lieu d’éducation.

Plus qu’une formation, un véritable accompagnement !

Plus qu’une formation, le RCR participe à un accompagnement complet des participants. En effet, faisant suite à cette journée de formation, les intendants et les animateurs rejoindront les formateurs du RCR et des autres associations impliquées pour une journée d’achat en groupe. Les jeunes encadrants seront alors aidés, guidés et conseillés pour l’achat en vrac de légumineux, de céréales, de pâtes et même de produits d’entretien.

Des visites sont aussi prévues sur les camps des différents participants à ce projet. Les associations se rendront sur place pendant l’été afin de prolonger l’accompagnement, participer à des activités et approfondir, sur le terrain, les balises développées durant la formation.

La suite ?

Pour le RCR, les jeunes sont les consommateurs de demain et il est important de prendre le temps et de mettre l’énergie et les moyens nécessaires pour qu’ils puissent se poser des questions relatives à notre consommation et notre rapport aux producteurs. Cette formation Zero Waste & Good Food est un projet pilote émanant des besoins exprimés par des animateurs et animatrices de Mouvements de jeunesse. L’expérience sera sûrement amenée à être reconduite avec d’autres groupes pour voir se développer, sur les camps d’été, une approche toujours plus responsable de la consommation.

Quatre associations et initiatives sont au cœur de ce projet

- Zero Waste Belgium, association qui sensibilise aux problématiques liées aux déchets et au gaspillage en Belgique ;
- Le Réseau de Consommateurs Responsables, association qui fait la promotion active d’initiatives locales de « consommation alternative » ;
- Terroirist, coopérative qui met en lien de petits producteurs et des magasins et restaurants situés à Bruxelles ;
- fristouille.org, site qui aide à (re)penser son assiette et préparer ses repas de manière durable.

Germain Cabot, CJC