Une fédération au service de ses membres

Un nouveau rythme scolaire en perspective

La réforme des rythmes scolaires s’accélère. Mais qu’implique-t-elle ? L’année scolaire serait composée de sept semaines de cours, suivi de deux semaines de congés consécutives jusqu’aux vacances d’été, qui elles, seraient amputées de la première semaine de juillet et de la dernière d’aout. Cette configuration permettrait de mieux respecter les rythmes chronobiologiques des jeunes et de réduire les inégalités socio-économiques entre les jeunes. La priorité est donc le bien-être des jeunes. Néanmoins, cette réforme aura des impacts sur leur loisirs, qui font partie intégrante de leur bien-être. Pourtant, de ce côté-là, c’est la grande inconnue. En effet, qu’en est-il de la gestion de la différence de rythme avec la Flandre et la communauté germanophone, de la synchronisation avec l’enseignement supérieur - notamment concernant le volontariat des étudiants pendant l’été -, du soutien financier et logistique au secteur jeunesse pour pallier la nouvelle offre d’activité durant les semaines supplémentaires de Toussaint et de Carnaval ? Le CJC est pour une réforme des rythmes scolaires dans l’intérêt de l’enfant, mais pas à n’importe quelles conditions. Il est indispensable d’anticiper les conséquences de ce nouveau rythme, et cela ne peut se faire dans la précipitation.