Une fédération au service de ses membres

STOP !

Depuis le mois de septembre, des collages fleurissent régulièrement sur les murs de Bruxelles en vue de dénoncer les violences envers les femmes et d’y sensibiliser l’opinion publique. Mais ces dernières heures, c’est une publicité révoltante pour une célèbre marque de hamburger qui a agité l’actualité : une affiche mettant en scène un homme qui frappe violemment sa compagne parce que celle-ci ne lui a pas cuisiné ce qu’il désirait. Une banalisation des violences faites aux femmes intolérable et incompréhensible qui a suscité de nombreuses réactions et condamnations de la part des citoyen.ne.s et du monde politique. Depuis le début de l’année, 19 femmes sont décédées sous les coups de leur compagnon ou ancien compagnon. En 2018, on en dénombrait 37 et 40 en 2017. Des assassinats, des féminicides pour utiliser le terme exact même si celui-ci n’est toujours pas reconnu juridiquement. Dans ce triste contexte, le CJC souhaite rappeler son attachement et son engagement pour les droits des femmes. Ces chiffres édifiants nous rappellent cruellement que les violences envers les femmes tuent et que la banalisation est un pas à ne pas franchir !