Une fédération au service de ses membres

Réforme APE : pas sans le maintien des moyens et des emplois !

Le gouvernement wallon, par l’intermédiaire de son ministre Pierre-Yves Jeholet (MR), prépare une réforme des aides à la promotion de l’emploi (APE). Le ministre souhaite réorganiser le financement de l’emploi dans le secteur associatif, qui repose en grande partie sur les subventions APE. Selon lui, le budget serait incontrôlé, les postes auraient été octroyés de façon inéquitable et enfin, le système serait complexe et opaque. Mais derrière ce discours, c’est bien d’économie budgétaire et de réduction de masse salariale qu’il s’agit. 5.000 emplois seraient directement menacés, au dépit de services essentiels pour la collectivité tels que des crèches, des garderies scolaires, des maisons de repos et de soin, des CPAS, des associations d’éducation permanente, etc.

Nous saluons la décision de passer les moyens aux ministres fonctionnels, ce qui devrait soutenir de manière plus structurelle notre travail. Mais nous déplorons les pertes de financement qui semblent accompagner cette réforme. À ce titre, nous soutenons la position de la Fédération des Employeurs des Secteurs des Organisations de Jeunesse (FESOJ) : « une réforme des aides à l’emploi, oui, mais avec maintien des moyens et des emplois à durée indéterminée ».