Une fédération au service de ses membres

Il est temps d’agir avec la jeunesse !

Il est temps d’agir avec la jeunesse !

Quelle a été et quelle est la place des jeunes dans la définition du nouvel équilibre entre les enjeux sanitaires, économiques, psychologiques et sociaux qu’amènent les déconfinements et confinements successifs ?

Depuis près d’un an, jeunes et moins jeunes ont eu à traverser des épreuves dont on aurait difficilement pu appréhender l’ampleur et la gravité.

Nous nous battons tous les jours pour garder un cap. Un nouveau cap, tantôt encourageant et plein de promesses, et tantôt insécurisant. Tout l’enjeu consiste alors à comprendre, appréhender notre environnement mouvant et à nous donner les moyens d’agir humblement sur celui-ci.

Le secteur de la jeunesse fonde son action sur l’éducation permanente et propose des milliers d’initiatives au service des jeunes et de leur bien-être d’une part, et au service de la société d’autre part. Les séjours résidentiels, les plaines, les camps, les formations, les animations et les projets menés par les jeunes sont autant d’occasions pour ces derniers de renforcer leur esprit critique, de s’engager, de sortir de chez eux, d’aller à la rencontre de l’autre, de partager, bref, de s’épanouir.

Accompagner les jeunes dans leurs constats et leurs questionnements, les soutenir pour leur permettre de réaliser leur propre analyse, prendre du recul et soutenir les projets qui émergeront en leur donnant les moyens de passer à l’action constituent un pan essentiel de la démarche.

Le secteur de la jeunesse, au travers de sa diversité, des dizaines de milliers de jeunes volontaires qui s’y investissent et des centaines d’associations qui le composent est inévitablement un atout précieux pour les enfants et les jeunes qui auront besoin de sortir de la pression sociale dans laquelle la crise sanitaire les aura plongés.

Le bien-être des enfants et des jeunes passera aussi par le plaisir simple d’être en dynamique avec d’autres enfants et d’autres jeunes. Permettre à ces espaces d’exister, si l’environnement sanitaire le permet, c’est entendre cette réalité et ce besoin fondamental, celui du lien social.

Enfin, il semble primordial de pallier le sentiment d’impuissance face à des enjeux qui peuvent sembler dépasser les jeunes mais qui les concernent. Faisons-leur confiance pour faire émerger de nouvelles solutions qui, tout en respectant les mesures sanitaires, leur permettront de s’émanciper et d’être acteur de la société. Écoutons-les !

Plus que jamais, les associations de jeunesse et les jeunes qui les animent font partie de la solution. C’est dès aujourd’hui, avec les jeunes et par les jeunes que nous devons agir pour déployer les dispositifs d’urgence qui leur permettront de tenir mais aussi de mettre sur pied une politique de relance ambitieuse au sein de laquelle la jeunesse occupe une place centrale dans la construction du vivre ensemble. Ici aussi, l’écoute, la concertation, la mobilisation des jeunes et des structures de jeunesse seront essentielles.

Chaque jeune compte et tous les jeunes comptent !

Joris Fakroune
Secrétaire Général
Conseil de la Jeunesse Catholique

Lettre ouverte