Le combat ne finit jamais

Le 24 juin dernier, la Cour Suprême des Etats-Unis a pris de court le monde entier. Du jour au lendemain, des millions de femmes ont été privées d’un droit fondamental : celui à l’avortement. Le 30 juin, la lutte contre le réchauffement climatique est touchée. Toujours aux Etats-Unis, l’Agence pour la protection de l’environnement se voit retirer ses moyens fédéraux par la Cour Suprême. Ces évènements ont créé un choc, un émoi mondial. Pourquoi ? Ceux-ci ont pourtant lieu à des milliers de kilomètres, et il reste de nombreux pays où ces droits ne sont pas acquis. La sidération émane de l’image des États-Unis, ce pays démocratique, ce pays de "la liberté", qui fait un retour au XXe siècle. Il s’agit donc d’une piqure de rappel : aucun droit n’est jamais acquis. Le travail des associations de Jeunesse est primordial pour former des jeunes qui, conscients de ces enjeux, œuvreront à la défense des droits fondamentaux.