Une fédération au service de ses membres

16/10/2009

Le Conseil de la Jeunesse, qu’en penser ?

Le Conseil de la Jeunesse (CJCF) est chargé de donner son avis sur tous les sujets qui touchent les jeunes. Parce qu’en Belgique on ne prend pas des décisions pour toi, mais avec toi. Le CJCF est ce qu’on appelle un organe d’avis. Les organes d’avis sont très importants pour la démocratie car ils permettent l’expression des citoyens, de la société civile. Le Conseil de la Jeunesse est reconnu comme la parole des jeunes, à écouter et à prendre en compte par les hommes et femmes politiques. Sa manière de fonctionner a été réformée et pour la première fois les jeunes peuvent élire leurs représentants au CJCF.

Alors qui doit être le moteur de ce Conseil ? Pour nous c’est le secteur associatif jeune qui est le mieux placé car son quotidien est de construire et porter la voix des jeunes. Dans le secteur de la Jeunesse ce sont les Organisations de Jeunesse qui prennent ce rôle. A l’inverse, les jeunes issus des partis défendent des intérêts de parti, sur base d’un programme pour lequel les hommes politiques sont élus. Il faut distinguer cette parole politique de la parole citoyenne des jeunes. Chaque parole a sa place mais pas au même endroit. La parole politique a sa place dans les Parlements. La parole citoyenne a sa place dans les organes d’avis, au Conseil de la Jeunesse. Dans cette logique, pour que le Conseil soit percutant et efficace, il faut que les candidats, et plus encore les élus, soient issus du monde associatif. A défaut le conseil ne pourra plus jouer son rôle de haut-parleur des jeunes et forcer le monde politique à écouter ce que les jeunes ont a dire.

Construire ensemble la parole des jeunes, c’est une des missions du CJC. Elle découle de 7 options fondamentales qui animent notre travail. Pour cette élection nous avons retenu 6 priorités particulières :
- La défense de l’emploi des jeunes
- La participation des jeunes
- Le développement de la dimension collective de la parole.
- La formation
- La reconnaissance et la promotion du volontariat
- L’accueil extra-scolaire au niveau local

Cinq candidats sont issus du CJC, il s’agit d’Adeline Baudson des jeunes CSC, Delphine Crombez de Volont’R, Marie Gérard de la JOC, Marie-Laure Goudeseune de l’ASBL Gratte et de Jonathan Lefèvre de la JOC-F.

Quand tu voteras, tu verras que tu as 10 voix. Tes voix, tu dois les distribuer en 3 catégories :
- 6 pour les candidats de la catégorie « OJ/CJ ». Les organisations de jeunesse forment des CRACS. Elles accueillent des jeunes dans toute la Communauté française. Les Centres de Jeunes accueillent localement des jeunes pour réaliser des projets plus ciblés.
- 3 pour les candidats de la catégorie « étudiants/AJ ». Les étudiants doivent être issus des conseils étudiants. Les jeunes issus de l’aide à la jeunesse doivent être issus des CAAJ.
- 1 pour les candidats de la catégorie « initiatives individuelles ». Ce sont des jeunes qui font des choses mais qui ne rentrent pas dans une des deux autres catégories.

Alors quel que soient tes opinions ou tes priorités, choisis tes candidats et VOTE !