La jeunesse en péril

Un nouveau codeco a eu lieu vendredi, à peine plus d’une semaine après le précédent. Un codeco d’urgence qui fait finalement place à des compromis, que l’on pourrait presque appeler des mesures vides de sens. L’enseignement est le principal secteur mis sur la table. Encore une fois, la jeunesse sert de variable d’ajustement. Pourtant, il est difficile de croire qu’un seul acteur serait la clé pour endiguer cette vague, et que l’arrêt de l’école dans une dizaine de jours ainsi que des masques sur de jeunes enfants pourraient, à eux seuls, avoir un quelconque effet salvateur. Deux codeco en deux semaines et pas un mot à l’attention des enfants et des jeunes. La crise dure depuis bientôt deux ans, deux années qui auront un impact indéniable sur les jeunes d’aujourd’hui, et de telles mesures ne font qu’aggraver la détresse de la jeunesse. Deux années de crise sanitaire et quelle considération pour les jeunes ? Il est fondamental que les espaces d’éducation formelle et non formelle soient maintenus afin de permettre à toutes et tous de s’épanouir.