Une fédération au service de ses membres

hebdomadaire

L’été est lancé !

Prêt·e ? Après une année rythmée par les comités de concertation et un certain nombre de protocoles, la saison des camps, des plaines, des séjours et activités en tout genre est ouverte ! Cet été est l’aboutissement d’un travail de longue haleine, qui n’aurait pas pu aboutir sans la résilience des (...)

RÉIMAGINER. RECRÉER. RESTAURER.

10 ans… Voilà le temps qu’il resterait afin d’éviter les effets catastrophiques du changement climatique et de ralentir la perte de biodiversité, selon Veronika Hunt Safrankova, Directrice du bureau de Bruxelles du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Cette année, la journée mondiale de (...)

Un nouveau rythme scolaire en perspective

La réforme des rythmes scolaires s’accélère. Mais qu’implique-t-elle ? L’année scolaire serait composée de sept semaines de cours, suivi de deux semaines de congés consécutives jusqu’aux vacances d’été, qui elles, seraient amputées de la première semaine de juillet et de la dernière d’aout. Cette (...)

Nouvelle action du secteur Jeunesse

Le mercredi 24 mars, la mobilisation du secteur Jeunesse « La Jeunesse fait partie de la solution » a rassemblée plus de 1.000 participations, dont celle du CJC et de ses membres. Un bel élan sectoriel qui ne s’arrête pas là ! Ce samedi 24 avril, c’est reparti pour une nouvelle action qui animera à (...)

Mobilisation du secteur Jeunesse

Ce mercredi 24 mars, le secteur Jeunesse a décidé de lancer une mobilisation virtuelle. Les 300 associations du secteur Organisations de Jeunesse et Centres de Jeunes sont convaincues que les jeunes font partie de la solution et se mobilisent aujourd’hui pour se faire entendre. Le but est de se (...)

Une double peine

Les Jeunes CSC ont récemment publié une carte blanche avec un constat : aujourd’hui, être jeune est une double peine. Entre chômage et contrats précaires, nul doute que les jeunes travailleurs sont particulièrement vulnérables aux conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire. Mais en plus (...)