Communiqué de presse

Une femme à la tête du CJC

Le 22 octobre 2015, Nadia Cornejo a été élue Secrétaire Générale du Conseil de la Jeunesse Catholique (CJC). Succédant à Julien Bunckens, Nadia Cornejo est la première femme à occuper ce poste au sein du CJC. Elle entrera en fonction au début du mois de décembre pour un mandat de trois ans.

A 26 ans, la nouvelle Secrétaire Générale du CJC a déjà un riche parcours au sein du monde associatif. Elle a, notamment, travaillé en tant que collaboratrice au département recherche et plaidoyer de la Coordination Nationale d’Action pour la Paix et la Démocratie (CNAPD) et occupe, depuis un peu plus d’un an et demi, la fonction de Secrétaire Politique auprès des Guides Catholiques de Belgique (GCB).

Forte de sa belle expérience chez les Guides, Nadia Cornejo dispose d’une connaissance accrue des réalités politiques animant le Secteur Jeunesse. En tant que nouvelle Secrétaire Générale de la fédération, elle souhaite axer son mandat sur le renforcement de la place du CJC au niveau politique afin d’en faire un acteur incontournable au sein du Secteur. S’inscrivant dans la lignée de son prédécesseur, Nadia Cornejo souhaite également favoriser la dynamique collective, propre à la fédération, en privilégiant toujours plus la concertation.

Le Conseil de la Jeunesse Catholique : un engagement pour les jeunes, par les jeunes

Le Conseil de la Jeunesse Catholique (CJC) rassemble aujourd’hui 23 organisations [1] œuvrant dans le domaine de la jeunesse. A travers des métiers et des centres d’action riches et variés, elles rassemblent près de 200.000 jeunes qui s’investissent chaque année dans une dynamique citoyenne, responsable, active, critique et solidaire.

Les domaines d’activités du CJC sont multiples ; la représentation politique et le service aux membres constituent ses principales missions.

Représentation politique et services aux membres

En tant que représentant, le CJC agit comme relais des préoccupations de ses membres auprès du monde politique et de la société en général. A ce titre, il est notamment présent dans de nombreux organes représentatifs, tels que le Conseil de la Jeunesse (CJCF) ou encore la Commission Consultative des Organisations de Jeunesse (CCOJ), au sein desquels il défend des positions construites collectivement avec ses organisations membres.

Par l’organisation d’événements ou le dépôt de revendications politiques, le CJC travaille également à la sensibilisation des mandataires politiques aux réalités, souvent méconnues, des organisations de jeunesse.

En tant que fédération, le CJC endosse un rôle de soutien auprès de ses organisations membres en leur offrant des services dans des domaines variés. Avec une visée pédagogique, le CJC réalise et diffuse des outils pertinents et utiles aux activités des organisations de jeunesse. En matière de gestion d’asbl, le CJC propose un soutien administratif, financier et logistique à ses membres ainsi qu’un service d’informations et de conseils.

Fondé par et pour les organisations de jeunesse, il y a un peu plus de 50 ans, le CJC puise sa force dans son collectif qui est la spécificité de la fédération. Dans ce sens, le CJC se positionne comme un espace de rencontre et de solidarité pour les organisations de jeunesse et n’hésite pas à se mobiliser pour défendre leur intérêt commun.

Président
Benoît Nicaise
0497/640 992
bnicaise@cjc.be

[1Action Ciné Médias Jeunes, Carrefour 19, Conseil Jeunesse Développement, Ego-Logique, Fédération Belge du Jeu de Rôles Grandeur Nature, Fédération Nationale des Patros, Génération Nouvelle, Gîtes d’étapes du Centre Belge du Tourisme des Jeunes, Gratte, Guides Catholiques de Belgique, Indications, Jeune Et Citoyen, Jeunes CSC, Jeunesse et Santé, Jeunes Organisés et Combatifs, La Maison des Arts du Spectacle, MagMA, Musée du Capitalisme, Odyssea, Réseau de Consommateurs Responsables, Réseau Jeunesse, Service d’Information et d’Animation des Jeunes, Volont’R.