Passera, passera pas ?

Ce mercredi, la Commission européenne a présenté ses propositions pour le futur budget de l’Union européenne qui s’étalera sur une période de 7 ans (2021-2027). La Commission a proposé un budget en hausse et ce, malgré le Brexit et le fait que l’année 2021 sera la première où le Royaume-Uni ne contribuera pas au budget de l’Europe. Décrite comme étant réaliste mais ambitieuse, cette proposition prévoit de faibles réductions de certaines politiques traditionnelles telles que la politique agricole commune ou encore la politique de cohésion. Ces économies pourraient, dès lors, être allouées, à d’autres postes. Certaines politiques en faveur de la jeunesse pourraient ainsi être revalorisées. C’est le cas du programme d’échange étudiant Erasmus+ qui bénéficierait de 30 milliards ou encore le corps européen de solidarité pour les jeunes qui verrait son budget doubler. S’il s’agit de signaux positifs émis en faveur des projets impliquant les jeunes, ceux-ci doivent encore se confirmer. En effet, s’ouvre désormais une période d’intenses négociations avec les 27 Etats membres de l’Union puisque le budget pluriannuel nécessite l’accord unanime des différents Etats et du Parlement pour être adopté. Le travail est donc loin d’être terminé…