Allo, la Terre ?

Alors que la vingt-troisième Conférence des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP23) se tient à Bonn jusqu’au 17 novembre, les scientifiques du monde entier, plus de 15.000, ont publié, ce lundi, un deuxième avertissement à l’humanité concernant l’état alarmant de la planète. En 1992 déjà, 1700 scientifiques avaient tenté d’attirer l’attention du monde sur les dangers environnementaux encourus par la Terre. Vingt-cinq ans plus tard, force est de constater que peu de choses ont évolué favorablement : disponibilité de l’eau potable en diminution, déforestation, augmentation record des émissions de gaz à effet de serre et hausse des températures constituent quelques indicateurs de cet inquiétant bulletin de santé. Le fait que cet appel intervienne alors que la COP23 bat son plein ne peut être un hasard. Les signataires de cet avertissement espèrent sans doute susciter un sursaut positif de la part des Etats en présence en vue d’inverser la tendance et de freiner la destruction de notre environnement. S’il n’est pas encore trop tard, il est sans conteste plus qu’urgent de s’y atteler et de prendre ses responsabilités !